Accueil Actualités Verbatim Le verbatim de… la Ligue des Optimistes

Le verbatim de… la Ligue des Optimistes

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Ils ne sont pas de trop en ce moment. La Ligue des Optimistes nous prodigue quelques conseils pour améliorer l’ambiance de nos temps incertains. Moyen essentiel pour se reconnecter à soi comme aux autres.

Comment s’en sortir ? Face à un virus qui semble s’éteindre et une guerre qui ne demande qu’à s’embraser, difficile de garder l’esprit clair et de se convaincre que les choses s’améliorent toujours… L’inflation lancée dans un sprint infernal n’aide pas non plus. Et il y a le climat qui s’étiole ! Et pourtant, l’optimisme. Il ne s’agit pas d’une béatitude un peu médiocre, mais tout au contraire d’une vertu pour l’action. Indispensable mantra de l’époque.

Reconnaissez votre problème, pratiquez la gratitude, faites place à la déception… Le début d’une résurgence positive et conquérante ? Ces conseils font partie de la liste (non exhaustive) de la Ligue des Optimistes. Toujours difficile, lorsque l’on subit l’angoisse, d’écouter les recommandations solaires des spécialistes du bonheur retrouvé. Mais c’est d’abord dans les périodes les plus délicates que doit se gagner la course pour le moral. Qu’on nous donne l’envie ! L’envie d’avoir envie.

1 – Reconnaissez votre problème

« Cela m’arrive toujours », « c’est ma faute », « c’est toujours pareil… » Selon, Allison Funk, docteur en psychologie à l’Institut américain de thérapie cognitive, beaucoup de personnes pessimistes sont très attachées à l’idée que leurs croyances selon lesquelles les choses vont mal tourner sont correctes. Selon elle, nous devons être prêts à remettre en question cette façon de penser et à nous demander si ce ne sont pas des circonstances indépendantes de notre volonté qui ont causé ce qui nous est arrivé.

2 – Pratiquez la gratitude

Un exercice recommandé par de nombreux psychologues consiste à exprimer sa gratitude pour les bonnes choses que nous avons. Ce simple exercice peut nous aider à cultiver une attitude mentale plus positive.

3 – Faites place à la déception

Un aspect important de ce que l’on appelle un « optimisme réaliste » est de reconnaître que certaines mauvaises choses nous arriveront dans la vie et de se dire que nous serons capables d’y faire face, plutôt que de s’inquiéter en permanence de ce qui pourrait arriver.

4 – Prévoyez des activités qui vous passionnent et prenez soin de vous

Des vacances, un café avec un ami, une activité sportive, un moment pour soi… De petites choses peuvent suffire pour se sentir épanoui. « Nous savons aussi qu’il existe une forte corrélation entre l’humeur positive et certains éléments tels que le fait de dormir suffisamment, de bien manger, d’éviter les substances nocives et de traiter les maladies physiques », explique Allison Funk. Rien de bien sorcier, donc. Et pourtant, ces éléments sont trop souvent négligés.

5 – Visualisez comment les choses peuvent aller bien

La visualisation est un grand allié, explique le psychiatre Luis Rojas-Marco, mais elle doit être réaliste. « Si vous visualisez quelque chose de réalisable que vous voulez voir se produire dans le futur, quelque chose que vous souhaitez, et que vous l’imaginez, cela va activer votre attitude proactive.

Retrouvez d’autres recommandations de la Ligue des Optimistes en cliquant sur ce lien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne partez pas si vite ! Abonnez-vous à votre mensuel économique et optimiste !

Abonnez-vous dès aujourd'hui à ÉcoRéseau Business, votre mensuel économique et optimiste et recevez gratuitement chaque matin votre newsletter dans votre boite mail.