Le verbatim de… Gaëlle Routier contre la spéculation immobilière

Temps de lecture estimé : 1 minute

La vice-présidente du département des Côtes-d’Armor (22) donne des clés pour lutter contre la spéculation immobilière.

Hausse des prix des logements, tension sur la demande de logements sociaux… Gaëlle Routier, vice-présidente du département des Côtes-d’Armor et responsable des questions de logement et de l’habitat, connaît bien ces problématiques. C’est bien pour cela qu’elle appelle à la mise en place d’outils pour limiter la spéculation immobilière dans son département, et plus globalement en Bretagne.

Parmi les propositions : la mise en place d’organismes fonciers solidaires ou un meilleur accès aux prêts Gaïa – lesquels financent la création de logements sociaux mais qui, pour l’heure, restent réservés aux zones en tension. Les idées formulées par Gaëlle Routier, bien que spécifiques à sa région, pourraient très bien fonctionner ailleurs en France où les questions de pénuries immobilières et d’inflation des prix entrent en jeu. Notamment les régions côtières qui ont des difficultés saisonnières l’été.

Quelles solutions contre la spéculation immobilière ?

Chacun fait le constat que se loger aujourd’hui est devenu très difficile. Cette situation a un fort impact sur les parcours de vie tant au niveau personnel que professionnel et sur la dynamique économique de notre département. Augmentation des prix du foncier et de l’immobilier, pénurie de logements en vente ou à louer y compris sur des courtes durées pour les emplois saisonniers, tension sur la demande de logement social, problématique de l’habitat dégradé… La Bretagne est très fortement concernée sur l’ensemble de son territoire et pas uniquement sur le littoral ou dans les grandes villes.

Sur la problématique du logement, différents leviers existent pour agir : hébergement d’urgence, aide à l’accès et au maintien dans un logement, construction de logements sociaux, lutte contre l’habitat indigne, accession sociale à la propriété… Une impulsion volontariste nationale aiderait grandement les territoires en la matière.

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site du Telegramme

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.