Shareterre ou la location de potagers entre particuliers

Impossible de cultiver son jardin à la manière de Candide quand on ne dispose pas d’un extérieur. Difficile de se tenir à l’entretien quotidien de celui-ci quand on possède un jardin. « Venez cultiver votre jardin chez votre voisin ! » La plateforme Shareterre propose de prêter ou de louer tout ou partie de son jardin à un jardinier en herbe qui accepte de l’entretenir. Avec Shareterre, le lien social est (re)créé, le circuit de consommation est ultra-court et on connaît parfaitement la provenance des produits. Pour cause, chacun s’occupe soi-même de son propre potager. Le lopin de terre est la propriété d’un tiers, mais avec le partage, chacun peut en avoir l’usage. A la manière de l’épilogue voltairien de Candide : « Toute la petite société entra dans ce louable dessein ; chacun se mit à exercer ses talents. »

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.