La ferme digitale, vers une uberisation de l’agriculture ?

La mécanisation et les progrès de l’industrie phytosanitaire ont permis, après-guerre, une véritable révolution dans le domaine de l’agriculture. Révolution en termes de rendement, de travail, de développement d’exploitation et d’économie. Aujourd’hui, quel que soit le mode de production retenu, on n’imagine pas un agriculteur qui ne soit pas aidé par des machines. A l’avenir, nous n’imaginerons peut-être pas un paysan sans nouvelles technologies et robots autonomes. L’Ag Tech semble lancée. Drones semeurs, robots de désherbage, tracteurs pilotés par GPS se mettent au service d’une agriculture performante et durable. Naïo Technologies a mis au point Oz, un robot qui désherbe mécaniquement, donc sans aucun pesticide. Avec la robotisation, l’exploitant est libéré des tâches chronophages et répétitives, la rentabilité augmente et l’environnement est respecté. En plus des machines, des applications permettent d’optimiser la logistique de l’exploitation et de favoriser le circuit court. C’est pourquoi de plus en plus d’exploitants agricoles investissent dans les nouvelles technologies, alors même que l’agriculture est ancestrale et constitue l’une des premières activités de l’homme.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici