Ils créent de l’énergie propre avec nos déchets !

Transformer des déchets en énergie ? C’est le défi que s’est fixé Imperium Holding, une société marocaine basée à Marrakech, en 2016. En partenariat avec la région Marrakech-Safi et la ville de Ras El Ain, l’entreprise a lancé la construction du premier site de traitement de déchets carbonés au monde. Une usine qui fonctionnera d’ailleurs de manière écologique, puisqu’elle sera elle-même basée sur la technologie SMO Solaire Micro-Ondes. Une technique qui permet de réaliser une pyrolyse solaire des déchets et d’obtenir ainsi du charbon ou même du gaz ou de l’électricité. Un procédé qui ne fait donc pas appel aux énergies fossiles, et garantit ainsi un bilan carbone négatif au traitement des déchets. A l’origine, une collaboration dès 2012 avec la NST, une société française basée en Guadeloupe et spécialisée sur les questions d’énergies renouvelables. Une fois le concept éprouvé, les sollicitations ne se sont pas fait attendre : l’OCP, le Cluster Solaire, se rapprochent d’eux, et la COP22 souhaite les voir participer à l’événement. Mais comment cette machine permet-elle de régler le problème des déchets d’un côté, et de produire de l’énergie propre de l’autre ? En son sein, un processus en trois étapes : d’abord elle mélange tous les déchets carbonés et les coupe pour obtenir des granulats, ensuite ces déchets découpés sont passés dans un four solaire qui transforme ces granulats en charbon synthétique, enfin ce charbon est gazéifié puis passé dans une turbine qui en fait de l’électricité. A terme, le site de traitement des déchets pourra traiter 54 tonnes de déchets par jour et sera en mesure de générer jusqu’à 2,4 mégawatts d’électricité, de quoi porter les ambitions de l’initiateur du projet, Franck Saint-Martin, PDG de la NST qui souhaite fournir jusqu’à 50% des besoins de Marrakech en électricité pour l’éclairage public, avec en prime des prix compétitifs.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici