Vite compris le 19 octobre

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Temps de lecture constaté 2’

Coup d’arrêt pour la croissance chinoise • Une fois n’est pas coutume, l’Empire du Milieu voit son rythme de croissance économique et commercial subir une décélération inédite. Et pour cause : le PIB de la deuxième économie mondiale a crû de 4,9 % cet été sur un an, soit son rythme le plus faible depuis la reprise d’après-covid. Pire, la croissance chinoise a été quasi nulle au troisième trimestre par rapport au deuxième trimestre (+0,2 %), et la plus faible enregistrée depuis 2010. En cause notamment : la flambée des coûts des matières premières et les coupures d’électricité trop fréquente. Mais aussi les difficultés du géant chinois de l’immobilier Evergrande (au sein d’un secteur qui représente 15 % du PIB national. Enfin la consommation des ménages reste faible et entravée par l’épidémie et son variant delta qui limitent le tourisme. Surtout, la reprise de l’industrie se heurte de plein fouet à la pénurie de composants née du manque de matières premières (de charbon entre autres). Et si Beijing se mettait à son tour à des mesures de relance à la française ?

Hypermind – intelligence collective – donne Macron et Zemmour acteurs du 1er tour • On connaît bien, chez ÉcoRéseau Business, Émile Servan-Schreiber, créateur d’Hypermind (photo), cette entreprise de paris collectifs qui fait appel à l’intuition et aux avis d’un panel de volontaires français pour « prédire » l’issue d’un événement. Hypermind a demandé à 700 répondant·es (qui grossissent tous les jours) qui serait, à leur avis, le ou la futur·e président·e désigné·e en 2022. Il y a une semaine, les réponses s’établissaient ainsi : Emmanuel Macron, à 58 %, Éric Zemmour à 26 %, Marine Le Pen à 5 % et Xavier Bertrand à 2 %. Il ne s’agit pas du tout de sondage, de préférences personnelles des répondant·es, mais de leur opinion sur l’issue. Autrement dit, un ou une répondant·e qui s’apprête à voter Le Pen est à même de dire « … mais je pense qu’au final ce sera Macron qui passera ». C’est toute la subtilité – et la force vérifiée – de l’approche prédictive. La prédiction moyenne d’Emmanuel Macron à 60 % selon les semaines laisse entrevoir un risque d’échec de 40 %, « ce qui n’est pas rien », commente le patron d’Hypermind. Mais alors, le risque d’échec de Zemmour se monte, lui, à 74 % !

Ineos investit massivement dans l’hydrogène vert Le géant de la pétrochimie britannique fait le pari de l’hydrogène et affirme ses ambitions. L’annonce est tombée le lundi 18 octobre : Ineos va investir plus de 2 milliards d’euros dans la production d’hydrogène vert zéro carbone en Europe. En plus d’un siège au Royaume-Uni et d’investissements en France, des premières usines de production vont être construites en Norvège, Allemagne et en Belgique. La première unité, prévue en Norvège, sera un électrolyseur de quelque 20 mégawatts, capable donc de produire de l’hydrogène propre par électrolyse de l’eau, grâce à de l’électricité à zéro carbone. Dans un premier temps, Ineos évalue que son projet mènera à une réduction de 22 000 tonnes de CO2 par an au minimum, et fournira de l’hydrogène à l’industrie des transports.

Le litre de gazole affole les compteurs Le record historique est tombé, le gazole n’a jamais été aussi cher en France. Un record dont on se serait bien passé. Actuellement, le litre de gazole est vendu à plus d’1,53 euro en moyenne dans les stations-service françaises. De quoi battre le précédent record datant de 2018, aux prémices de la crise des gilets jaunes. Sur un an, le gazole a flambé comme jamais (28 %), en raison surtout de l’effondrement des cours du pétrole avant la crise sanitaire. Même constat pour le baril de Brent, la valeur de référence des cours de l’or noir, qui s’est envolé de plus de 100 % sur douze mois et vaut aujourd’hui plus de 82 dollars. Le prix du litre d’essence SP 95, moins utilisée que le diesel, est, lui, commercialisé à 1,6073 euros, à quelques centimes du record de 1,6664 euros atteint en 2012. Sans surprise, la hausse des prix à la pompe pèse sur le budget des ménages en général et les ménages les plus pauvres en particulier.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.