Confiance des ménages français : en octobre la tendance est au pessimisme…

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Temps de lecture constaté 2′

Forte augmentation de l’inflation perçue. Les ménages inquiets.

Selon l’Insee, les ménages perçoivent nettement l’inflation ce dernier mois. Le chiffre correspondant atteint son plus fort taux depuis 2012. Après un mois de septembre plutôt positif, les Français·es sont inquiet·es.

Est-ce le manque de soleil qui commence à peser sur le moral des Français·es ? Le mois de septembre était optimiste, mais l’effet de la rentrée se dissipe à en croire l’enquête mensuelle de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). « En octobre 2021, la confiance des ménages diminue. À 99, l’indicateur qui la synthétise perd deux points et repasse juste en dessous de sa moyenne de longue période (100) », résume l’institution. Le mois dernier, ce fameux indicateur atteignait les 102 points.

Dans le détail, c’est au sujet de leur future situation financière que les ménages s’inquiètent. L’indice perd quatre points et passe en dessous de sa moyenne de longue période. À l’approche des fêtes, ils préfèrent éviter les achats importants, le solde correspondant perd deux points mais reste toutefois au-dessus de la moyenne.

La hausse des prix pèse sur la confiance des ménages
C’est en ce qui concerne leur capacité d’épargne future que les Français·es n’ont plus confiance, le chiffre perd neuf points. Il reste au-dessus de la moyenne, une baisse qui touche également le chiffre relatif à la capacité d’épargne actuelle (-3 points).

Carburant, énergie et même baguette de pain… La hausse des prix qui paraît toucher tous les biens nécessaires à notre quotidien pourrait avoir un impact sur l’inquiétude des hexagonaux. « La part des ménages qui considèrent que le niveau de vie en France va s’améliorer au cours des douze prochains mois est en baisse », précise l’Insee. Le chiffre correspondant perd quatre points par rapport au mois de septembre et passe en dessous de la moyenne. Il en va de même pour le solde relatif à la part des ménages qui considère que le niveau de vie s’est amélioré au cours des douze derniers mois : il perd quatre points, et comme le mois précédent, confirme sa place en dessous de sa moyenne longue durée.

Des craintes qui se confirment puisque les ménages affirment fermement que les prix ont augmenté les douze derniers mois : le chiffre correspondant prend 17 points. Le solde « atteint son plus haut niveau depuis 2012 », annonce l’Insee. Et sur ce sujet les Français·es ne semblent pas espérer voir le bout du tunnel : les interrogé·es estiment que les prix vont augmenter dans les douze prochains mois : le chiffre en question gagne onze points.

À l’inverse, les Américains positivent
Seule bonne nouvelle, les Français·es restent confiant·es quant à la relance de l’emploi dans l’hexagone. Le chiffre correspondant à l’inquiétude des ménages concernant l’évolution du chômage perd huit points ce mois d’octobre et reste en dessous de sa moyenne.

Face à l’évident pessimisme des Gaulois·es, outre-Manche, la tendance est à la bonne humeur. Étonnamment, la confiance des consommateur·rices américain·es, elle, est en hausse ce mois-ci. L’indice du Conference Board, publié mardi 26 octobre, gagne 4 points, contredisant les analystes qui estimaient un chiffre à 108 points. Exemple à suivre ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.