Enseignements sur le bonheur au travail

Une nouvelle étude réalisée par le cabinet de recrutement spécialisé Robert Half sur « le bonheur au travail », menée auprès de 2000 actifs français, a été publiée le 29 août.

42% des personnes interrogées estiment « probable » de quitter leur job dans un futur proche. La rentrée, souvent source d’angoisse, que l’on soit jeune ou plus expérimenté, est aussi le moment propice pour mettre en œuvre quelques résolutions inspirées par l’été, les grandes vacances ayant permis de « digérer » l’année écoulée, et d’y voir plus clair dans sa situation, ses rêves, possibles ou inaccessibles.

La proportion de « volontaires pour le départ » est plus élevée dans l’IT (55%), la finance (55%) et les RH (60%) que dans le juridique (48%), par exemple.

Quid de l’emploi idéal ?

60% des personnes interrogées ont répondu qu’elles occupaient l’emploi qu’elles ont toujours voulu exercer ! Parmi ces personnes, 35% ont l’ambition d’avancer encore plus dans leur carrière.

Chez les 40% restants, 18% considèrent qu’ils se trouvent malgré tout sur un parcours professionnel qui devrait contribuer à l’obtention de l’emploi rêvé, alors que 22% pensent qu’ils n’occuperont jamais le poste idéal.

A noter que 34% des salariés sondés ont indiqué qu’ils étaient prêts à accepter un salaire moindre pour exercer le job idéal. Ceux-ci sont majoritaires dans la classe d’âge 18-34 ans et domiciliés en Île-de-France.

Source : Robert Half

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici