Valoriser sans classer : le U-Multirank 2017

Le classement U-Multirank 2017 a été publié le 30 mars. Les 62 établissements français parmi les 1500 équivalents mondiaux sont au même niveau que ceux du RU, des Pays-Bas, de Belgique ou d’Allemagne. Cette étude, alternative au classement de Shanghai, propose un visage original de l’enseignement supérieur car elle bouscule les rankings habituels. Ce faisant, le U-Multirank distingue, lui, comme business schools l’Edhec et l’Essec et comme école d’ingénieurs Telecom ParisTech, Centrale Lyon et l’INP de Grenoble. Notons également que ces trois écoles d’ingénieurs se hissent dans le top 25 mondial par le tamis de la co-publication de recherches avec des partenaires industriels. Quels sont les établissements en tête de liste à l’aune des cinq critères de l’étude ?

Sur le terrain de l’enseignement et de l’apprentissage, le meilleur établissement français est l’Edhec. Sur le terrain de la recherche : les trois meilleurs sont Centrale Lyon, l’ENS Paris et l’INP de Toulouse. Sur celui du transfert de connaissances, Telecom Paris Tech se distingue tout comme l’EDHEC. L’ESSEC et GEM atteignent les cimes du classement côté orientation internationale. Enfin sur le thème de l’implication régionale, l’ESSEC, l’ICN Business School et l’Université de Cergy-Pontoise trustent les premières places. Enfin, dans cette dernière édition, U-Multirank a fait un point particulier sur les études de management. Selon ce classement : l’Edhec, l’Essec, l’Ieseg School of management, l’ICN business School et Rennes School of business sont en tête de liste. Rappelons que HEC n’a pas participé et ESCP est considérée comme une école internationale.

Source : U-multirank 2017

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici