Green Go, le « Airbnb » responsable

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Qui ? Green Go
Quoi ? une plate-forme de réservation pour des séjours plus responsables

« Tourisme, du plein français au creux étranger », titrions-nous dans un précédent numéro d’EcoRéseau Business. En référence à l’été 2020, durant lequel, restrictions sanitaires obligent, les Français·es ont retrouvé le goût du voyage au sein de nos territoires,  sur le littoral, à la montagne ou à la campagne. Les séjours de proximité ont explosé, comme passer ses vacances dans un département voisin ou même à l’échelle de son propre département. C’est peut-être un des enseignements de cette pandémie : les séjours locaux et responsables ! Voilà justement le pari de Green Go, start-up lancée en février 2021.

Green Go, plate-forme de réservation d’hébergements éco-responsable, se positionne comme une alternative aux géants Airbnb et Booking.com. Ses quatre fondateurs – Guillaume Jouffre, Mathieu Ravard, Félix Mézière et Antoine Valtat – défendent un tourisme à faible impact environnemental. Et pour cause, les émissions mondiales du secteur touristique proviennent principalement des transports (¾), puis de l’hébergement et de la restauration (¼).

Des logements bien ciblés

C’est pour répondre au réchauffement climatique et aux nouvelles attentes de certain·es touristes, tourné·es vers le local et le slow tourisme, que la jeune pousse Green Go est née. « L’industrie du tourisme est toujours prompte à nous faire croire qu’il faut aller loin pour voir de beaux paysages et trouver des lieux insolites. Notre mission sera de prouver que l’on peut aussi les trouver tout près de chez nous. Nous voulons donner aux gens l’envie de voyager plus local et plus responsable », expliquent les jeunes fondateurs à France Culture.

Le site, qui propose pas moins de 1 300 logements écologiques et durables partout en France, a même dressé son classement des destinations favorisées par les voyageur·ses écolos :

  1. Dordogne
  2. Morbihan
  3. Ardèche
  4. Corrèze
  5. Jura

Parmi les critères retenus par la société pour sélectionner les logements : « confort, charme, authenticité, approvisionnement en circuit-court, rapport qualité-prix, engagements environnementaux ou encore bienveillance des hôtes », listent nos confrères du journal Maddyness. « La démarche éco-responsable des hôtes est centrale dans la sélection, avec une grille écologique de 80 critères, complétée d’une charte et d’une méthodologie d’évaluation de l’empreinte carbone », ajoute Green Go.

À la recherche de capital

En parallèle, Green Go livre une offre de services aux hébergeurs, comme un site Internet, la gestion des paiements ou encore des garanties en cas d’annulation. En échange de 10 % de commission pour chaque réservation – au lieu de 20 % pour ses concurrents.

Pour poursuivre son développement, la start-up a lancé une campagne de financement participatif sur Lita.co. Avec l’objectif de récolter 450 000 euros, en plus de l’enveloppe de 250 000 euros déjà reçue grâce aux business angels.

Journaliste-Chef de service rédactionnel. Formé en Sorbonne – soit la preuve vivante qu'il ne faut pas « nécessairement » passer par une école de journalisme pour exercer le métier ! Journaliste économique (entreprises, macroéconomie, management, franchise...). Friand de football et politiquement égaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.