Temps de lecture estimé : 2 minutes

L’inflation et la fin des mesures instaurées pendant la crise sanitaire promettent bien des transformations.

Augmentation des salaires et des loyers, baisse du prix du tabac, revalorisation des primes de naissance… ÉcoReseau Business fait le point sur ces bonnes et mauvaises nouvelles.

  • Augmentation du Smic

Bonne nouvelle ! Le Smic a (encore) connu sa hausse. Automatique bien sûr. Depuis le 1er mai, le salaire minimum a augmenté de 2,65 %. Un dispositif établi par le code du travail qui prévoit de l’augmenter automatiquement dans le secteur privé. Une revalorisation nécessaire : l’indice des prix à la consommation pour les ménages les plus modestes enregistre actuellement une hausse de plus de 2 %. En mai, le Smic passe donc de 10,57 euros à 10,85 euros brut de l’heure. Ainsi, le Smic mensuel brut pour un·e salarié·e à temps plein, est passé de 1 603 euros (1 269 euros net) à 1 645 euros (1 302 euros net).

  • Augmentation des allocations 

À compter du 5 mai, les allocations vont s’élever ! La prime d’activité, le revenu de solidarité active (RSA), le revenu de solidarité Outre-mer (RSO), et les allocations adultes handicapés (AAH) vont bondir de 1,8 %. Les prestations familiales (allocations, prime de naissance, complément familial) sont également concernées par cette mesure.

  • Augmentation des loyers

En cette période inflationniste, la valeur de l’indice de référence des loyers (IRL) a augmenté de 2,48 % au premier trimestre 2022. Les propriétaires sont autorisés à répercuter cette hausse sur les loyers dès le mois de mai. Attention, votre loyer ne peut augmenter que si une clause de révision a été incluse dans le bail. Il est possible de simuler l’augmentation sur le site de l’Institut national de la consommation.

  • Baisse du prix du tabac

Le prix de certaines cigarettes va baisser. Les marques Lucky Strike, Peter Stuyvesant, Rothmans, Vogue et Winfield sont concernées par cette baisse de quelques dizaines de centimes. D’autres cigarettes verront, en revanche, leur prix augmenter.

  • Chèques-vacances acceptés par la SNCF

C’est une grande nouvelle pour les bénéficiaires de chèques-vacances ! Il est désormais possible d’utiliser les chèques ANCV (Agence nationale des chèques vacances) pour financer des voyages en train. La nouvelle application de l’entreprise, SNCF Connect, offre la possibilité de réserver ses billets de train via un chèque-vacances sans passer par le guichet. Il faudra toutefois penser à les dématérialiser en allant sur le site de l’ANCV, avant de les envoyer à la SNCF et enfin pouvoir les utiliser.

  • Baisse des aides à la rénovation énergétique

Depuis le 1er mai, certaines aides à la rénovation énergétique ont sérieusement diminué… Cette baisse concerne les primes versées dans le cadre du dispositif des certificats d’économie d’énergie. Comptez -32% d’aides pour l’isolation des sols, -26 % pour les toitures terrasses, -21 % pour les réseaux d’eau chaude sanitaire. Les primes versées pour l’isolation des murs vont chuter de 33 % pour les logements chauffés à l’électricité et de 58 % dans les logements chauffés au gaz ou au fioul…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.