Verre autodésinfectant, premier du nom

Quand l’écran de protection se « lave les mains » tout seul.

En ces temps de « guerre » contre la covid-19, l’innovation bat son plein pour répondre aux nouveaux enjeux sanitaires et préparer l’après. Un élan auquel compte participer Riou Glass, fabricant et transformateur de produits verriers. L’ETI normande a annoncé avoir mis au point le premier verre sanitaire autodésinfectant : chauffé à intervalle régulier à 70 °C, il détruit le virus sans que l’utilisateur n’ait à le désinfecter après chaque client. Une technique inspirée des méthodes de désinfection du matériel médical qui se base sur la supposée perte de potentiel infectieux du virus lorsqu’il est soumis à une température de 65 °C pendant 5 à 10 minutes. Le principe est simple : le vitrage chauffe par rayonnement grâce à une fine couche de microparticules métalliques déposées à l’intérieur du vitrage. La paroi, reliée à une alimentation électrique, monte progressivement en température, jusqu’à 70 °C donc, pour son application sanitaire. Un mécanisme discret (invisible à l’œil nu) et automatisable. Et déclinable selon les besoins. Si même le verre se met à respecter les gestes d’hygiène sanitaires, le salut est proche !

 

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.