L’intelligence artificielle à la rescousse contre la covid-19

Les nouvelles technologies, en l’occurrence l’intelligence artificielle, participent à l’amélioration de la gestion de la crise. Dans les pays asiatiques, l’IA est utilisée à tous les niveaux de la lutte contre l’épidémie, depuis les premiers temps de propagation. Des chercheurs de l’université de Wuhan, épicentre du virus, ont constitué en un mois une banque de données d’images tomographiques de pneumonies causées par la maladie (covid-19) ou de pneumonies « classiques ». Le tout pour construire grâce à l’IA un outil d’aide à la décision des praticiens dans l’établissement des diagnostics. Résultat : un gain de temps estimé à 65 %. En se basant sur la technique des modèles « convolutionnels » (ils miment la structure du cortex visuel humain et ses cinq milliards de neurones répartis en couches successives, détectent des motifs utiles pour la tâche à mener) et en suivant les principes du machine learning, l’IA a analysé et emmagasiné plus de 46 000 images tomographiques en assemblant ces couches d’informations. Les tests ont montré que l’algorithme est capable de détecter des traces d’infection pulmonaire au stade précoce de l’infection. Et fournit une précision comparable à celle des radiologues, sans s’y substituer. Véritable outil d’aide à la décision, cette IA de détection procure un gain de temps substantiel, donc vital.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.