Mattereum révolutionne la propriété

Depuis un an et demi à Londres, une équipe d’avocats, de spécialistes de la cryptographie, d’ingénieurs et d’anciens consultants militaires planchent pour « disrupter » le principe du contrat et de la propriété et combler le fossé entre les contrats intelligents programmables (smart contracts avec la technologie blockchain) et les contrats légaux réels. Mattereum a mis au point un moyen de conceptualiser le contrat et de tordre la notion de propriété pour favoriser les usages. Au nom du principe que les propriétaires d’actifs à même de décider (dans les limites de la loi) de la manière de s’en départir, Mattereum propose d’acheter d’abord les biens avant que les bureaux d’enregistrement du réseau ne se voient attribuer le titre de propriété légal des actifs. Ils établissent alors des contrats intelligents sur la blockchain pour acheter, vendre, louer, céder et partitionner des actifs matériels, et utiliser leur propriété. Un processus radicalement inédit.

Exemple concret : leur objet phare à l’heure actuelle est un violon Stradivarius d’une valeur de 9 millions de dollars. Le principe est d’attribuer son titre légal à l’un des bureaux d’enregistrement de Mattereum qui autorise ensuite le contrôle via un ensemble de contrats intelligents (par exemple, sur la blockchain Ethereum) qui précisent que le violon devient instantanément non plus un actif physique, mais également numérique. La conséquence ? Le violon numéroté par programme est vendu à plusieurs investisseurs. L’imposition d’autres restrictions contractuelles pour son utilisation s’appliquent le cas échéant – sa diffusion publique n fois par an dans les pays Y –, au lieu de l’enfermer indéfiniment dans un coffre-fort. De même, les artistes pourraient vendre leurs œuvres à des consortiums d’investisseurs en imposant l’obligation d’exposer leurs œuvres dans des galeries ouvertes au public pendant au moins le quart de l’année. Des interfaces numériques intégrées donnent le moyen aux galeries et aux musées de réserver ce pourcentage qui pourrait leur être alloué. Révolutionnaire !

 

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.