Robotisation à gogo chez Rolls-Royce

Rolls-Royce communique à tout-va sur son projet Intelligent Engine vision par lequel la robotisation et l’IoT (Internet des objets) s’impose dans l’industrie. Rolls-Royce n’en est pas à son premier coup d’éclat en matière de robot d’entretien. Le groupe a déjà développé un robot-stylo avec l’université de Nottingham : une sorte de périscope commandé à distance. Dans la continuité de ces partenariats ‒ Harvard itou ‒, Rolls-Royce Royce s’adjuge le marché des tâches d’entretien avec ses « swarm robots » (robots en essaim), larges de dix centimètres. Ils se faufilent comme des insectes dans tous les recoins d’un moteur pour une vérification complète, en peu de temps. Côté technologie, ce sont des endoscopes capables de migrer dans les canaux d’objets complexes. Ils seraient peu coûteux à construire et à programmer.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.