Dépasser les limites de la blockchain.

NeuroChain, start-up créée au premier trimestre 2018 dans les Hauts-de-Seine, s’est fixé comme objectif d’ouvrir les champs d’exploitation de la fameuse technologie de stockage et de transmission d’information au profit des entreprises. La jeune pousse compte parmi ses fondateurs le spécialiste du big data Frédéric Goujon. La technologie NeuroChain consiste à faire communiquer entre eux des bots, opération censée accoucher d’un partage d’informations rapide et peu lourd en calcul. Ce réseau interconnecté de bots représente ainsi un écosystème d’intelligences artificielles collectives, leur permettant « d’inter-échanger » efficacement de façon mutuelle. NeuroChain, dont l’effectif se compose d’une quinzaine de salariés, table sur le double voire le triple d’ici la fin d’année, et a opéré une levée de fonds dès sa création. L’idée étant de proposer une offre BtoB. Comment ? En réunissant « des entreprises qui créent de la valeur en partageant l’information. Par exemple sur la performance de prestataires de logistique, sur la qualité de CV, sur les profils de clients », note Frédéric Goujon. La première version utilisable devrait voir le jour début 2019.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.