Cuisiner à partir de ses déchets

Créer son propre gaz de cuisine, c’est maintenant possible grâce à l’innovation de trois israéliens. HomeBioGas permet ainsi de faire de la méthanisation chez soi, à savoir transformer ses déchets organiques en biogaz. De la taille d’une tente pour une personne mais ressemblant plutôt à une piscine gonflable sur plusieurs niveaux, le mécanisme consiste à déposer ses déchets dans HomeBioGas et à attendre que le gaz se crée. De la même façon que certains font du compostage au fond de leur jardin, mais avec des bactéries en plus qui viennent ainsi faire fonctionner HomeBioGas comme un tube digestif géant : les bactéries décomposent les déchets, la fermentation produit du gaz qui va être récupéré dans la partie supérieure du système après filtration avant d’être acheminé à la cuisine au moyen d’un tuyau. Selon les créateurs, deux kilos de déchets pourraient ainsi suffire à alimenter deux heures de gaz. Mais quels déchets justement ? Tous les restes, fruits, viande, laitages, légumes et même les excréments d’animaux. Si la quantité de gaz générée est trop faible pour chauffer la maison, elle permet de faire des économies de gaz tout en offrant une deuxième vie à ses déchets. De son côté l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie est pour l’heure réservée sur ce procédé qu’elle n’a pas encore testé. Elle reconnaît cependant que cela peut être une solution intéressante pour les maisons isolées. L’agence reconnaît que le procédé est novateur mais miserait plus sur des installations géantes, dont 600 sites sont déjà opérationnels en France, mais produisant 0,1 % du gaz français. Objectif pour 2030, passer à 10 %.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.