AlterEgo, la start-up qui vous fait devenir télépathe

Cette technologie est capable de vous entendre penser, tout simplement. Si la promesse peut être légèrement terrifiante, elle concerne aujourd’hui la détection des signaux neuromusculaires. Anav Kapur a ainsi mis au point un appareil qui permet de contrôler un ordinateur par la simple action de penser. Sous la forme d’un dispositif à accrocher le long de sa mâchoire, le casque vient écouter les mots que l’utilisateur pense dans sa tête et les verbalise par la suite sans que ce dernier n’ait besoin de les prononcer. Pour arriver à ce résultat, quatre électrodes placées au niveau de la mâchoire et du visage détectent les signaux neuromusculaires déclenchés par la verbalisation interne. Comprenez : chaque mot prononcé dans votre tête génère des impulsions électriques à la surface de la peau. Signaux captés par l’appareil et envoyés à une intelligence artificielle entraînée à associer les signaux à des mots particuliers. Pour l’heure le prototype a été testé sur dix sujets qui ont passé une quinzaine de minutes à adapter leur propre neuropsychologie. Ils ont ensuite passé une heure trente à utiliser ce système afin d’effectuer des calculs, avec une précision de transcription d’environ 92 %. Au-delà des calculs, le casque a ainsi donné l’heure à des gens qui n’avaient rien demandé (enfin à haute voix), et a même permis à son créateur de naviguer sur une plateforme de streaming. Prochaine étape, communiquer avec les assistants connectés que l’on voit arriver sur le marché. Tout comme notre vie privée, nos pensées seraient-elles aussi vouées à être partagées ?

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.