Le drone-insecte intelligent contre la pollution

Start-up grenobloise, Beeyond a conçu des drones abeilles pour analyser la qualité de l’air de cinq mètres à 150 mètres d’altitude. Ces drones d’une dimension de 45 cm d’envergure pour un poids d’un kilogramme – oui cela fait de grosses abeilles – peuvent ainsi délivrer de la donnée sur des zones de fait peu accessibles. L’idée serait donc d’analyser la qualité de l’air pour ensuite cartographier les nuages de pollution et trouver des moyens pour s’en prémunir afin d’améliorer la qualité de vie et l’environnement des espaces.

L’atout de ces drones est davantage dans leur comportement. D’où la métaphore avec l’insecte butineur. D’abord, ces mini-machines volantes possèdent une autonomie de 12 minutes. Elles peuvent voler en solitaire ou en escadron et retournent ensuite à la ruche de départ pour transférer les données et recharger leur batterie. Des missions de vol via programmation leur sont donc assignées avec vue satellite à l’appui. La machine recherche avant tout les gaz (SO2 et SO4) provenant de l’activité humaine ou composant les nuages de pollution (combustion, transports, industrie), les particules fines présentes dans l’atmosphère (les PM 2,5). L’appareil est également doté d’autres fonctionnalités telle que la mesure de la température et du taux d’humidité.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici