Drone planteurs d’arbres

Ils sont capables de semer 100000 graines par jour pour sauver les mangroves, écosystème riche et précieux, protecteur lors des cyclones et de la montée des eaux, reconnu comme l’un des 14 biomes par le WWF, et qui est en train de disparaître… Lauren Fletcher, ancien ingénieur de la NASA, a inventé cette technologie, dix fois plus rapide que l’action humaine et deux fois moins chère. A partir de septembre, la start-up souhaite planter 100000 arbres par jour en Birmanie, ce qui équivaudra à recouvrir la surface de l’Inde par des arbres d’ici 2030. Dégradées par la coupe excessive de bois pour le carburant, l’expansion agricole ou la construction de bassins de poissons et crevettes, les mangroves disparaissent trois fois plus vite que les forêts tropicales. L’ex-ingénieur de la NASA aujourd’hui établi à Oxford, en Angleterre, a fondé en 2014 la jeune pousse BioCarbon Engineering, abandonnant ainsi ses projets de conquête spatiale. En survolant les terrains à 300 mètres d’altitude, les drones cartographient les différents espaces. Ils génèrent alors des cartes en trois dimensions, de haute qualité, pour déterminer les zones à reboiser et la quantité nécessaire de graines. Ils recueillent aussi des informations sur la topographie des zones et la qualité du sol. Ces données, analysées par des chercheurs, permettent aussi d’évaluer le type de plantation qui serait le plus approprié. De quoi en finir avec les 13 millions d’hectares de forêts qui disparaissent chaque année ?

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici