Regarder Roland-Garros au bureau? Risqué…

Peut-on demander à son employeur de voir quelques matchs dans la journée de travail ?
Oui, mais rien ne l’oblige à accepter. S’il décide d’installer un poste de télévision, il peut aussi fixer les règles et limites : regarder tout le match ? Venir jeter un coup d’œil au score pendant leur temps de pause ou de temps en temps ? En cas d’abus, il pourra justifier une sanction.

Ce temps passé compte-t-il dans le temps de travail ?
Libre à l’employeur de décider si les retransmissions sont considérées comme du temps de travail ou non. Si c’est le cas, tant mieux pour les salariés ! Sinon, l’employeur pourra demander à rattraper les heures perdues.

Que risque-t-on à regarder un match sur son ordinateur sans accord de l’entreprise ?
Sans autorisation de l’employeur, la sanction pourrait tomber au cas par cas, suivant le degré d’abus. Il est difficilement envisageable pourtant qu’un salarié qui se sera connecté quelques minutes pour regarder le score se voie sanctionné.

Est-ce qu’un salarié pourrait aménager ses horaires pour suivre les matchs ?
Si le poste s’y prête, l’employeur peut l’autoriser, sous certaines conditions, à partir plus tôt et s’organiser avec lui sur les modalités de rattrapage. Les salariés au forfait jour, eux, même s’ils disposent d’une autonomie dans l’organisation de leur temps de travail, sont tout de même tenus d’accomplir leurs missions.
Quant au télétravail, là encore prudence ! Télétravailler ne signifie pas vaquer librement à ses activités personnelles ! La dernière solution – et peut-être la meilleure – pour regarder son match en toute tranquillité et sans se justifier est de poser un jour de congé payé ou de RTT.

Avec Marine Sonnerat, juriste aux Éditions Tissot.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.