Frais bancaires, vraies marges

Chèque en bois de peuplier. Dépassement de découvert autorisé. Rejet par la banque de prélèvement ou de virement. Kyrielle de frais venus s’ajouter aux frais annuels de tenue de compte. Les « incidents de paiement » font les choux gras des banques. Les retraits et les lettres d’information occasionnent également des frais ouvertement abusifs (que les banques nomment vertueusement « commissions »). D’après le ministère de l’Économie et des Finances, lesdites « commissions d’intervention » devraient rester plafonnées à vingt euros par mois et 200 euros par an. Le site Meilleurebanque.com exige la transparence sur le coût réel du traitement de ces incidents.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.