Chief Digital Officer, un métier d’avenir

Le directeur de la transformation digitale ou, dans la novlangue actuelle, le CDO (Chief Digital Officer) pourrait bien devenir le rouage essentiel des entreprises. Le manager-technicien est le profil le plus recherché dans les grandes entreprises (85 % d’entre elles ont embauché un CDO). Avec la révolution du numérique dans les années 2000, mais surtout depuis 2015, la transformation digitale des entreprises est réelle. Le CDO porte plusieurs casquettes et c’est pourquoi sa place est stratégique. Il est capable d’analyser des données, d’inciter les équipes à passer au digital, de communiquer à l’externe comme à l’interne, de gérer le budget car la transformation digitale a nécessairement des répercussions sur le chiffre d’affaires de l’entreprise. Les TPE et PME se passent encore très bien de directeur de la transformation digitale. Les épiciers et les garagistes font encore parfaitement bien leur métier avec des fiches en cartons et un crayon gris sur l’oreille. La création d’un poste de CDO ne se pose que pour que les grandes entreprises. 90 % des entreprises du CAC40 font appel à un CDO. Mais, là encore, l’épicier et le garagiste du quartier ne sont pas cotés en Bourse…

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.