Le baromètre des jeunes et des start-up

Le baromètre Grand Public Viva Technology Ipsos 2018 rend visibles et lisibles les relations des jeunes avec les start-up dans quatre pays : Etats-Unis, Allemagne, France et Royaume-Uni. La France est le premier utilisateur de services et de produits de start-up (60 % des moins de 35 ans). Les jeunes se disent d’ailleurs motivés pour travailler en start-up à hauteur de 63 %, tandis que 42 % sont prêts à investir dans le développement d’un projet. Le salariat traditionnel ou le fonctionnariat sont en peine car 48 % des moins de 35 ans envisagent de créer leur propre start-up ; reste le plus difficile, trouver l’idée et bien la faire germer. Autre information importante, la parité ne semble plus poser de problème dans le monde des start-up puisque 63 % des jeunes femmes accepteraient de travailler pour une start-up.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.