Finalement, pas de visa spécial start-up aux Etats-Unis

Une mauvaise nouvelle pour les entrepreneurs qui veulent aller tenter leur chance outre-Atlantique, mais qui pourrait bien se transformer en bonne nouvelle pour l’attractivité de l’écosystème entrepreneurial français. L’International Entrepreneur Rule, le régime de visa spécifique pour les start-up, voté par l’administration Obama en fin de mandat, est remis en cause par l’administration Trump. Celui-ci devait permettre à des entrepreneurs venus de l’étranger qui avaient créé une entreprise sur le sol américain, subventionnée à hauteur de 100000 dollars, ou ayant reçu au moins 250000 dollars d’investissement, de rester aux Etats-Unis pendant deux ans, et parfois même jusqu’à quatre ans. Un régime qui devait entrer en application le 17 juillet prochain, et largement soutenu par les acteurs de la Silicon Valley. Finalement, cette entrée en vigueur aura lieu en mars 2018, le temps pour le nouvel exécutif de regarder de plus près le visa, et de proposer d’abroger le programme. Un signal de fermeture de la part du pays des entrepreneurs du numérique, qui pourrait pousser les talents d’autres pays à chercher un nouvel écosystème d’accueil.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici