Un logiciel anti-fraude obligatoire pour les entreprises et certains auto-entrepreneurs

Le premier janvier 2018 entrera en vigueur l’obligation pour les entreprises d’utiliser un logiciel sécurisé et certifié pour leurs factures, selon la loi de Finances pour 2016. Une mesure qui a pour but de lutter contre la fraude, notamment via des logiciels non certifiés, permettant de modifier les entrées et sorties d’argent. Parmi les concernés, les auto-entrepreneurs ont brandi le fait que cela compliquait encore leurs démarches administratives. Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a donc décidé de limiter cette obligation aux seuls logiciels de caisse, à savoir ceux qui impliquent une vente au comptoir. Une mesure qui va concerner 76000 auto-entrepreneurs, ainsi que l’ensemble des entreprises françaises.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici