Recettes de rebond face à la crise

Celles des entrepreneurs des Rebondisseurs Français – communauté d’entrepreneurs originaires de toute la France.

Premier ingrédient, l’ouverture aux autres. Le pire est de rester seul face à ses difficultés. Deux raisons : quand on exprime ses difficultés, on se rend compte que beaucoup d’autres sont dans la même situation et c’est aussi un moyen de se voir recommander des pistes d’actions, voire des propositions de business croisés. Les entrepreneurs partagent volontiers leurs bonnes pratiques avec leurs pairs et tous sont à la recherche de contacts nouveaux pour avancer.

Deuxième ingrédient : l’indulgence envers soi-même, accepter de ne pas tout réussir. Tout entrepreneur connaît l’échec, à des degrés variés et sous différentes formes. La période actuelle est particulièrement propice au « plantage ». Échouer ne veut en aucun cas dire qu’on est un looser, simplement que le projet n’était pas viable et qu’il faut faire autrement ou autre chose. Sublimer ses failles plutôt que de les cacher aide même à aller de l’avant.

Troisième ingrédient : l’envie d’entreprendre. Il est important d’entretenir la flamme de son projet et de continuer d’avoir envie de poursuivre l’aventure. À cette fin, il faut faire confiance à l’entrepreneur qui est en nous, se concentrer sur des actions positives. C’est en avançant que l’on trouve des solutions, pas en restant en retrait du business.

Quatrième ingrédient : l’anticipation et le recul. Outre la prise de risque, il faut aussi accepter de lever la tête du guidon, prendre le temps de discuter, se poser pour réfléchir. Sans quoi il est impossible d’avoir les idées claires et d’identifier des leviers qui ne font pas partie des actions de première intention.

Cinquième point : la détection et surtout l’écoute des signaux faibles. Ce qui suppose d’analyser le plus objectivement son entreprise et d’accepter à nouveau que certains choix ne conviennent pas – ou plus – et qu’il faut changer. Les alertes viennent aussi bien de l’externe que de l’interne. L’important est de ne pas s’en froisser et de prendre des décisions pour les corriger.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.