Temps de lecture constaté 0’45

Au lendemain de la Toussaint, certains fleuristes écoulent leurs invendus en ornant les cimetières… ou les voitures des soignants. Ce geste désintéressé séduit les internautes et se transforme en formidable opération de communication dont bénéficie toute la filière.

Ouvrir boutique pour deux jours de vente était un pari risqué pour les fleuristes. Comment anticiper la demande et ajuster les stocks en cette période atypique qu’est le confinement ?

Et surtout, que faire des invendus ? Pour les acteurs de la filière, la Toussaint est l’un des grands rendez-vous de l’année au cours duquel ils réalisent 15 à 20 % de leur chiffre d’affaires en l’espace de deux ou trois jours. Cette année aussi, nombre d’entre eux·elles était au rendez-vous. Que faire dès lors des invendus ? Certain·es ont choisi de les brader, d’autres comptent sur le click & collect, d’autres encore proposent la livraison à domicile. Mais seule une minorité de commerçants utilisent ces réseaux de vente. Durant la première vague, 24 % des fleuristes ont déclaré proposer la vente en ligne et 39,5 % la livraison à domicile, selon la Fédération française des artisans fleuristes.

Alors plutôt que brader les stocks, certains préfèrent les offrir. En mars, quelques jours après le confinement, le jeune artisan Romain Banliat avait déposé des bouquets sur les tombes du cimetière de Plerguer (29). Depuis, l’initiative du Breton a fait des émules. Au lendemain de la Toussaint, la fleuriste Salima Ouamar a demandé à ses employés de déposer 160 « pomponettes » au cimetière de sa commune Saint-Armand-Les-eaux (59). À Perpignan (66), la grossiste Murielle Marcenac a écoulé son stock en offrant des bouquets aux soignants des hôpitaux de la ville. Autant de belles histoires dont s’emparent les internautes… Ces initiatives improvisées surpassent en efficacité tous les plans de communication pour la filière. Depuis leur publication, les photos postées par Romain Banliat ont déjà récolté plus de 300 000 likes et ont été partagées 150 000 fois… MB

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.