« Six raisons d’être optimiste en 2020 »*

Les données montrent que la dernière décennie fut une période d’épanouissement et de progrès humain. La richesse augmente, la mortalité infantile diminue, les libertés s’améliorent… The Foundation for Economic Education a publié une démonstration magistrale de Johan Norberg (Cato Institute) dans le Wall Street Journal. On relaie.

1. L’extrême pauvreté est en chute libre

Les indices de la pauvreté – vivre avec moins de 1,90 dollar par jour – sont en baisse et continuent de chuter. L’extrême pauvreté a diminué de plus de moitié, de 18,2 à 8,6 %. Le nombre de pauvres a ainsi été réduit de 137 000 chaque jour.

2. Plus de la moitié de l’humanité a gagné la classe moyenne

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, en septembre 2018, plus de 50 % de la population mondiale se situait dans la classe moyenne, soit près de 3,8 milliards de personnes. Les bénéfices ? Davantage d’opportunités d’entreprendre et une augmentation du commerce. En 2009, 1,8 milliard d’individus seulement étaient considérés comme appartenant à la classe moyenne (soit 26 % de la population mondiale).

3. L’espérance de vie mondiale augmente

L’espérance de vie est passée de 69,5 à 72,6 ans. « Elle a gagné plus de trois ans au cours des dix dernières années, principalement grâce à la lutte contre la mortalité infantile », indique Johan Norberg dans son éditorial du Wall Street journal. Près de 2,1 millions de décès d’enfants ont ainsi été évités cette année.

4. Le nombre de décès liés au climat est en recul

Malgré le réchauffement de la planète, les décès dus aux catastrophes climatiques ont diminué d’un tiers, pour atteindre 0,35 décès pour 100 000 personnes selon l’EM-DAT (la base de données internationale sur les catastrophes). Soit une réduction de 95 % depuis les années 1960.

5. La vie s’améliore dans les pays les plus pauvres du monde

Les données de la Banque mondiale montrent des progrès continus dans les pays les plus pauvres du monde, en particulier au cours des deux dernières décennies : l’accès à l’eau potable a augmenté, tout comme celui à l’électricité, à l’assainissement et aux combustibles de cuisson propre.

6. Le coût de la création d’entreprise a chuté dans les pays en développement

Dans les économies à faible et moyen revenu, le coût moyen de la création d’une entreprise était de 141,76 % du revenu par habitant en 2004. En 2019, il n’est plus que de 30,85 %. Une aubaine pour réduire la pauvreté.

* Le titre est emprunté au blog Contrepoints, www.contrepoints.org/2020/01/03/361501-6-raisons-detre-optimiste-en-2020

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.