Gruau, les véhicules des pros

Naissance 1889

Alors que l’inauguration de la tour Eiffel fait la une de l’actualité, René le Godais, arrière-arrière-grand-père de Patrick Gruau, aujourd’hui à la tête de l’entreprise, quitte son petit village pour s’installer à Laval où il se lance dans la fabrication de charrettes hippomobiles. Son sens aigu du commerce le pousse à monter son affaire devant un champ de foire. Il se dote d’une vitrine d’exposition que contemplent chaque semaine les agriculteurs de la région, clients potentiels de l’enseigne. Très vite, la maison le Godais devient une référence en matière de charrettes anglaises : plus de 10 000 unités vont sortir de ses ateliers. L’entreprise prend rapidement le virage de l’automobile. Il est devenu un carrossier incontournable dans la région.

Histoire

Carrossier de métier – il a fait ses gammes chez l’ancien bras droit d’André Citroën – Marius Gruau prend à 22 ans les rênes de la maison le Godais et se lance dans l’aménagement des véhicules personnels et utilitaires. Dès 1933, il substitue son nom, le nom de Gruau à la maison le Godais. Naturel. Après la guerre, en 1955, la carrosserie décroche une grosse commande de 250 autocars pour l’armée de l’Air. Pour répondre à son développement industriel, elle déménage à plusieurs reprises son centre de production. L’expansion – en 1968, l’entreprise compte plus de 400 salariés – se poursuit grâce à un développement à l’export et à une activité caravanes qui s’achève en 1977. En 1979, après 50 ans de patronat, Marius Gruau confie les clés de la maison à René qui a su gagner ses galons de P-DG en redressant la société après une période difficile en 1977.

De la police au déménagement, des camions à benne aux minicars…
Commencent alors les constructions sur plans. Cinq ans plus tard, René est emporté par un cancer. Son fils aîné Patrick lui succède en 1984. Cinquième capitaine de l’entreprise familiale, Patrick Gruau va mettre en place une démarche qualité totale avec pour moteur un management participatif. Parmi ses nombreuses innovations, le véhicule de tourisme 4 portes, la porte latérale des fourgonnettes, le minibus MG36… À partir de 1987, après de multiples opérations de croissance externe, Gruau accélère son expansion. En 2001, Patrick Gruau rachète d’autres entreprises à Tours et à Grenoble pour donner naissance à un véritable « pôle ambulance » et renforce son partenariat avec les grands constructeurs automobiles mondiaux.

Aujourd’hui, Gruau n’est jamais loin. Véhicules de police, de gendarmerie, ambulances, véhicules funéraires, pour handicapés ou à usage médical, fourgons isothermes et de déménagement, camions à benne ou minicars, la marque est partout grâce à ses 21 sites industriels et ses nombreuses filiales commerciales à travers le monde. Le groupe, présent en Europe, en Afrique du Nord, aux États-Unis et en Chine, compte 1 500 collaborateurs, réalise 290 millions d’euros de chiffre d’affaires et adapte plus de 54 000 véhicules professionnels chaque année. Le multispécialiste de la carrosserie sur véhicules utilitaires s’est lancé deux défis : poursuivre son internationalisation et concevoir de nouvelles solutions de transport propre en lançant la démarche Blue Green.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.