Tourisgo, « cocarturage » à la française

Après la loi Macron, les cars trouvent une nouvelle façon de se remplir : le covoiturage adapté à l’autocar. L’idée de Tourisgo impulsée par Adrien Mérand n’est au fond que la transposition de l’affrètement, ce métier qui consiste à remplir des camions qui repartent à vide après leur livraison. Pourquoi pas avec des voyageurs ? D’autant que le concept existe depuis belle lurette. Le père du créateur de Tourisgo avait déjà mis en place dès 1999 l’optimisation du remplissage des cars qui convoyaient des groupes entiers. Le fils en termine avec cette exigence de groupes pour offrir aux voyageurs en solo la même économie des cars mal remplis. À condition qu’ils aient le réflexe de vérifier sur la plate-forme Tourisgo si une petite place pas chère ne correspond pas à leur déplacement… Pour l’heure, Tourisgo est franco-français, mais ambitionne de s’exporter.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.