De vraies étoiles filantes sur commande

On se souvient que Serge Gainsbourg aimait emmener Jane Birkin à la tombée de la nuit au pied de la Tour Eiffel. Claquant alors des doigts, il feignait d’allumer l’éclairage de la Dame de fer, offrant ainsi le privilège et la beauté de l’instant à sa bienaimée. A Tokyo, à partir de 2019, il sera possible de produire une pluie d’étoiles filantes sur demande. Un satellite (plus petit qu’un gros sac à dos) projette de mini-météorites à plus de 8 km/seconde. En faisant leur entrée dans l’atmosphère, les billes colorées sont visibles dans un rayon de cent kilomètres. Le Shooting Star Challenge de la société japonaise Ale est désormais lancé. Aux commanditaires d’être alors aussi poétiques et de métaphoriser aussi génialement que le grand Serge.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.