Brain Invaders ou le progrès de la commande cérébrale

Pour fêter ses dix ans d’existence, le Gipsa-lab de Grenoble (laboratoire du CNRS) a remis au goût du jour l’antique jeu Space Invaders. Il s’agit encore de détruire de vilains extraterrestres, non plus avec un clavier ou une manette, mais avec la seule force de l’attention et de la concentration. A l’aide de l’électroencéphalographie (un ensemble complexe d’électrodes placé sur la tête), l’intelligence artificielle peut saisir la partie de l’écran sur laquelle l’esprit est concentré et agir en fonction. Bien au-delà du domaine du jeu et des écrans, on imagine le secours apporté aux personnes lourdement handicapées : l’analyse en temps réel des ondes électriques émises par le cerveau changerait la vie des malades paralysés qui pourraient ainsi piloter à distance le mouvement de telle ou telle machine. Faire exploser les envahisseurs en les fixant des yeux, reprise du succès de Marc Lavoine, Les yeux revolvers ?

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.