Lesieur, un industriel à la mécanique bien huilée

L’entreprise centenaire

C’est à 60 ans, en 1908, que Georges Lesieur, après avoir passé près de 45 ans dans une société fabriquant de l’huile alimentaire, décide de créer sa propre entreprise. Aidé à l’époque de ses trois fils, leur première huilerie, nommée à l’époque « Georges Lesieur et ses fils », voit le jour à Coudekerque, à côté de Dunkerque, la même année. A l’époque, les consommateurs viennent chercher l’huile directement à l’huilerie avec un bidon. Précurseur, Georges Lesieur lance, en 1924, la première huile de table en bouteille de verre. Fin communiquant, il lance pour sa sortie une campagne de communication nationale. En 1938, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, les ventes atteignent 15 millions de litres.

L’usine subira cependant les bombardements de plein fouet et sera détruite en 1944, mais sera reconstruite en 1950. Un an plus tard, l’entreprise créée un régime d’allocation vieillesse et d’assurance décès, fait suffisamment novateur à l’époque pour être remarqué. L’entreprise sera aussi une des premières à créer un restaurant d’entreprises et à mettre en place des mesures d’intéressement aux résultats.

En 1958, Lesieur devient le premier huilier français, distribuant 125 millions de litres d’huile. L’entreprise commence alors à se diversifier. En 1960 la marque lance la mayonnaise Lesieur, puis en 1963, la fameuse bouteille en verre est remplacée par du plastique. Elle lancera également sa première huile de tournesol, puis quelques années plus tard la mayonnaise à base d’huile de tournesol. Fidèle à sa capacité d’innovation, la marque sera la première enseigne française à se doter d’un service consommateur en 1972. Jusqu’à 2003, la vie de l’enseigne sera marquée par plusieurs rachats ou reventes de ses activités, tout en continuant à innover. L’enseigne est notamment vendue en 2003 à l’établissement financier de la filière française des huiles et protéines. Recentrée sur l’huile après être passée par les mayonnaises, mais aussi les champignons ou encore les produits d’entretien, l’enseigne fête ses 100 ans en 2008. Aujourd’hui, elle compte donner un coup de neuf à son site historique à Couderkerque, lieu où est née cette marque qui a su perdurer sur plus de 100 ans, malgré les échanges capitalistiques.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici