Les marchés financiers auraient intérêt à voter Trump

Une analyse de Zonebourse (www.zonebourse.com) :

Selon Amit Kumar, gérant de portefeuille actions chez Columbia Threadneedle Investments, un résultat autre que la réélection du président Trump aux États-Unis cette année serait susceptible de provoquer des vents contraires sur les marchés financiers. « Si Trump gagne, les choses resteront probablement comme elles sont maintenant. Les impôts sur les sociétés devraient rester faibles et donner un coup de fouet à l’économie américaine », estime Amit Kumar, cogérant du fonds Threadneedle American Extended Alpha. Ce serait sans doute différent dans le cas d’une victoire démocrate : « Une présidence d’Elizabeth Warren ou de Bernie Sanders risque de lever un vent contraire pour la croissance économique avec le renforcement de la réglementation. » Le secteur des soins de santé, selon lui, a déjà été mis sous pression à l’approche des élections car Warren ou Sanders à la présidence élargirait probablement l’assurance maladie publique pour les citoyens américains âgés ou handicapés – appelée Medicare. Warren a également fait savoir qu’elle souhaitait adopter une ligne dure à l’égard des grandes entreprises technologiques et réglementer le secteur financier de manière plus stricte. « Le marché suppose que les deux secteurs seraient désavantagés sous un président Warren », assure Amit Kumar. Dans l’ensemble, Columbia Threadneedle est assez positif pour les perspectives de l’économie américaine et des actions américaines. Bien que le risque politique reste élevé, les signaux économiques incitent à l’optimisme. « Nous pensons que les PMI mondiaux ont presque touché le fond », souligne Amit Kumar. En outre, un assouplissement de la politique monétaire sur le plan mondial devrait produire un effet positif. « Cela, combiné à une courbe des taux américains qui n’est plus inversée, devrait soutenir le sentiment. » Columbia Threadneedle s’attend donc à ce que la croissance économique américaine en 2020 se situe dans la fourchette tendancielle à long terme de 1,5 à 2 %. « Dans le même temps, la croissance des bénéfices des entreprises devrait revenir à un chiffre moyen positif, conformément aux moyennes historiques, après être restée stable à négative en 2018. »

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.