La relance budgétaire, un levier clé pour les marchés en 2020, estime NN IP

Tensions commerciales, spectre persistant d’un Brexit sans accord et mécontentement social exacerbé par des inégalités croissantes en termes de richesse, et des inquiétudes climatiques : les défis se sont multipliés pour l’économie mondiale en 2019, estime NN Investment Partners (NN IP). Bien que les craintes d’une récession aient augmenté, on pourrait assister à un tournant positif pour les actifs risqués en 2020. Une politique budgétaire plus souple à l’échelle mondiale sera un élément déterminant pour un tel revirement de tendance, assure la société de gestion. « Alors que 2020 approche, l’économie mondiale se trouve à la croisée des chemins », estime Valentijn van Nieuwenhuijzen, responsable des investissements chez NN Investment Partners. « Dans une direction, l’impact négatif de l’incertitude politique continue à peser sur les marchés financiers et la dépendance excessive de la politique monétaire tire les taux et les attentes inflationnistes vers le bas car l’économie reste enlisée dans la stagnation séculaire. Dans l’autre direction, un espoir de reprise est permis si les gouvernements adoptent des mesures de stimulation budgétaires afin de soutenir la confiance des entreprises et des consommateurs. »

La réduction des risques politiques pourrait notamment provenir d’un accord commercial partiel entre les États-Unis et la Chine ou d’un Brexit ordonné, tandis que la stimulation budgétaire devrait viser à accroître la productivité et à améliorer la compétitivité. En l’absence de telles mesures, il est tout à fait possible qu’une nette détérioration du sentiment du secteur privé crée sa propre réalité sous la forme d’une sévère récession. Selon Valentijn Van Nieuwenhuijzen, « les derniers développements politiques, en combinaison avec une certaine stabilisation des chiffres économiques, suggèrent que la probabilité du scénario plus positif a quelque peu augmenté. » « Il reste à voir si cette impression durera, mais si c’est le cas, la confiance et les dépenses des entreprises pourraient se redresser. »

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.