Pictet AM renforce sa position en dette émergente en monnaie locale.

Selon Frédéric Rollin, Senior Investment Adviser chez Pictet AM, il y a quatre raisons d’investir dans la dette émergente en monnaies locales. « Premièrement, un endettement élevé et une inflation sous contrôle : le rendement à l’achat de la dette émergente est de l’ordre de 6,06 %, soit très supérieur aux taux des marchés développés. Deuxièmement, la reprise du commerce mondial, l’accélération économique générale relance le commerce mondial, dont les pays émergents, largement exportateurs, bénéficient au premier chef. Troisièmement, les monnaies sont sous-évaluées d’environ 7,72 % selon les modèles Pictet AM. Le retour en grâce des économies émergentes devrait favoriser une réappréciation de leurs devises à des niveaux plus normaux. Enfin, le risque est faible au niveau du dollar : la monnaie américaine est, selon nous, surévaluée de plus de 15 % par rapport à l’ensemble de ses partenaires commerciaux émergents. De plus, l’administration américaine plaide clairement pour une dépréciation du billet vert. Le risque de forte appréciation du dollar, qui viendrait casser la dynamique économique émergente, semble donc limité. » Le stratégiste estime par ailleurs que le retour à la croissance réelle de +1,3 % en Amérique Latine combiné à une baisse de l’inflation prévue entre 4,2 % et 3,7 % devraient contribuer à continuer à faire baisser les taux directeurs émergents.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.