Crowdlending : une fiscalité plus favorable !

Le crowdlending, pratique consistant à prêter de l’argent dans le cadre du financement d’un projet participatif, s’apprête à devenir beaucoup plus intéressant. A l’heure actuelle, les éventuels intérêts dégagés sont soumis au barème de l’impôt sur le revenu (IR), sans abattement. Les contribuables bénéficient tout au plus d’une possibilité de taxation au taux forfaitaire de 24%, auxquels s’ajoutent les prélèvements sociaux. A partir du 1er janvier, les intérêts seront versés sous déduction d’un acompte de 12,8% au titre de l’IR et de 17,2% au titre des prélèvements sociaux. Le prélèvement global atteindrait alors 30%. La déclaration 2019, relative aux intérêts de 2018, sera par ailleurs simplifiée. Le projet de loi inclut aussi la possibilité d’imputation des pertes pour prendre en compte le risque de non-remboursement partiel ou total du capital.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici