L’investissement dans la tech

C’est le fantasme de tout investisseur, et même de tout épargnant. Investir dans une « pépite » à ses débuts, qui deviendra le nouveau Facebook et vous rendra riche. Dans les faits, c’est un peu plus compliqué. Si nombre de fonds d’investissement vous proposent d’investir dans de très jeunes entreprises de la tech, il semble que l’enthousiasme se réduit. Si l’on ne peut pas parler de bulle, l’investissement en capital-risque, à savoir au début du cycle de vie d’une société, a reculé de 23% sur l’année 2016. Si la tendance s’explique surtout par un recul des financements aux Etats-Unis, l’Europe résiste encore à cette tendance, malgré un recul des financements d’entreprise de 13%. Peut-être parce qu’elle garde la tête un peu plus froide vis-à-vis des investissements. La tendance actuelle européenne en matière de capital risque serait plutôt celle-ci : investissons dans moins de sociétés mais plus de capitaux. Investir dans le futur Google est donc possible, mais gardez en tête que c’est très rare, et que même les professionnels commencent à se raisonner sur les montants investis.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici