Les fonds eurocroissance laissent espérer de belles perspectives

Les fonds eurocroissance affichent pour 2016 des taux qui pourraient rapidement attirer de nouveaux investisseurs. Même si ces derniers sont disparates, 0,47% pour le fonds proposé par BNP Paribas, contre 6,87% chez AVIVA, ils surperforment dans l’ensemble par rapport aux fonds euros classiques, qui s’établissent à 1,8% en moyenne en 2016. Des taux qui ne reflètent pour autant pas la réalité des épargnants puisque le taux qui leur est appliqué dépend de la date de signature du contrat et des conditions fixées à ce moment-là. Pour rappel les fonds eurocroissance sont constitués de deux poches, l’une investie sur des obligations d’Etat et l’autre sur des actifs plus risqués comme les obligations. En contrepartie de rendements plus élevés que les fonds euro classiques, le capital est bloqué durant huit ans, période durant laquelle le maintien permanent de la valeur du capital n’est pas garanti. Au bout des huit ans, en revanche, l’épargnant a la garantie de recevoir à nouveau son investissement, au minimum, net de frais, plus les éventuels gains.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici