Les risques politiques persistent pour Cholet Dupont

Le trimestre s’est achevé sur une note très positive pour les marchés actions, qui ont progressé de 4 à 5% en moyenne en moyenne dans les pays développés et de 10% dans les pays émergents, souligne Cholet Dupont. « L’environnement économique et financier est resté favorable en mars et les perspectives bénéficiaires des entreprises se sont encore améliorées », ajoute-t-il. Pour les prochains mois, « l’incertitude américaine reste entière », écrit l’analyste. En Europe, il voit un recul de l’incertitude, mais estime que « le risque de mauvaise surprise ne peut pas être totalement écarté ».

Cholet Dupont conserve son scénario global : reprise modérée de l’inflation et de la croissance, hausse limitée des taux d’intérêt.

De ce fait, le potentiel d’appréciation à court terme des indices actions s’est encore réduit, écrit-il. Les objectifs des indices européens sont même dépassés, selon lui. A moyen terme, malgré la baisse du risque politique européen, l’incertitude sur les réformes aux USA bloque les révisions haussières des profits, de la croissance et donc celles des prévisions sur les indices. Cholet Dupont adopte donc une position de légère sous-pondération à court terme sur les actions américaines et de légère surpondération des actions européennes et émergentes.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici