4 Français·es sur 10 disent manquer d’argent pour vivre de « manière satisfaisante »

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Temps de lecture constaté 2’10

Et 60 % pensent que gagner davantage d’argent est « un objectif important ».

À l’approche de l’élection présidentielle 2022, tous·tes les candidat·es ont intérêt à faire du portefeuille des Français·es leur priorité. Les ménages pensent avant tout à leur pouvoir d’achat. D’autant plus en période d’inflation. Selon une étude de l’Observatoire du sens de l’argent réalisé par Vivavoice pour le Crédit coopératif, 41 % des Français·es estiment manquer d’argent pour vivre de « manière satisfaisante ».

« Si l’on sort du discours entendu quotidiennement, quelle que soit la période, tout augmente, la vie est de plus en plus chère et que l’on regarde les chiffres, il faut se rendre à l’évidence: pour un jeune de 20 ans, l’inflation n’existe pas, il n’y a jamais été confronté […] Aujourd’hui, on ne peut plus lui adresser ce reproche », lit-on très justement dans Slate. Faut dire que l’inflation atteint des sommets depuis quelques mois, elle aurait dépassé les 2 % en novembre en France, et bien plus encore dans la zone euro. Dans le même temps, un sondage Odoxa a rappelé que le pouvoir d’achat constitue la priorité absolue des Français·es : 45 % évoquent le pouvoir d’achat comme le domaine qui comptera le plus pour leur vote aux élections. Bien loin devant la santé (30 %) ou l’immigration (25 %). Voilà la préoccupation des Français·es, concrète, bien finir les fins de mois. Et surtout bien les commencer.

Gagner davantage est un objectif
On l’a dit, 4 Français·es sur 10 estiment manquer d’argent pour vivre de « manière satisfaisante ». Et cette même étude révèle que plus de 60 % des sondé·es estiment que « gagner davantage d’argent est un objectif important ». C’est l’objectif de 48 % des jeunes gens – âgés entre 18 et 34 ans.

C’est bien le manque qui est mis en avant dans l’étude : « Cet objectif est lié à un sentiment de manque plus qu’à un rapport spécifique à l’argent. » Dans ce sens, 89 % des Français·es perçoivent l’argent avant tout comme un moyen de se protéger. Surtout, l’argent devient de moins en moins un tabou. Puisque pour 40 % des Français·es, l’argent est souvent abordé avec ses proches. Particulièrement au sein des jeunes puisqu’ils sont 56 % des 18-24 ans et 59 % des 25-35 ans à en parler !

Une nouvelle conception
C’est aussi l’un des principaux enseignements de cette deuxième édition de l’Observatoire du sens de l’argent : pour 4 Français·es sur 10, l’argent constitue un moyen de changer le monde ! Et 74 % des interrogé·es estiment que leurs engagements pourraient avoir un impact sur le choix de leurs produits de consommation courante.

« L’argent passe progressivement de simple moyen de consommation à un levier d’action pour faire évoluer la société. Les Français se sentent concernés par ce changement d’usage de l’argent, et cette seconde édition montre que les jeunes – principalement la classe d’âge qui entre dans la vie active – sont aux avant-postes de cette conception sociétale de l’argent. Les jeunes sont porteurs d’une vision spécifique de l’argent, bien que celle-ci soit présente dans une moindre mesure auprès des autres générations, signe de véritables évolutions de société », conclut l’étude menée pour le Crédit coopératif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.