La famille des BigBoss s’agrandit

Temps de lecture constaté 2’20

Digilinx, groupe propriétaire de la marque les BigBoss, annonce une prise de participation majoritaire au capital de Proximum365, spécialiste de la convention d’affaires dans l’industrie.

Le spécialiste de l’événementiel d’affaires et des rencontres b to b dans le secteur du numérique et de l’accélération numérique des entreprises poursuit son expansion. En s’associant avec Proximum365 et en en prenant le contrôle, la société Digilinx de Hervé Bloch met la main sur un outil et une solution de numérisation d’événements one to one : Vimeet.

Les BigBoss ne font pas dans la demi-mesure. La marque habituée aux événements business de rencontres business et de moments de festivités – à l’instar de ses éditions Summer et Winter annuelles – soigne ses ambitions. Dix-huit mois après une levée de fonds de plusieurs millions d’euros, le groupe qui possède Les BigBoss, Digilinx, fondé et présidé par Hervé Bloch, entame sa diversification. Jusqu’alors concentrée sur l’événementiel d’affaires et l’accélération de business du numérique, Digilinx s’attaque au secteur de l’industrie, en procédant à la prise de participation majoritaire au capital de Proximum, qui devient Proximum365. « Voilà 20 ans qu’ils organisent des conventions d’affaires dans les métiers de l’industrie. Nous descendons du même ADN : la mise en relation d’affaires, eux le faisaient dans le domaine de l’industrie et nous dans le domaine des fonctions d’entreprises, essentiellement dans l’accélération numérique », explique Hervé Bloch. Une opération qui s’inscrit dans le plan de route du développement de Digilinx, mais aussi dans le contexte actuel. « Cette opération est d’autant plus pertinente aujourd’hui, ce ne sont pas deux acteurs en souffrance qui s’allient, mais deux acteurs qui ont très bien réussi une année très difficile et qui allient leur force pour aller encore plus loin.

Le numérique, gagnant de la crise
Les BigBoss et Proximum sont des acteurs d’un secteur qui a le vent dans le dos à l’heure de la crise sanitaire : la numérisation des événements et des rencontres business. Malgré le contexte, l’année n’a pas été mauvaise pour Les BigBoss, comme le résume Hervé Bloch : « Nous avions 40 événements prévus en 2020, nous en avons tenu 25 qui nous ont permis d’équilibrer nos frais, et organisé quatre en 100 % numérique, de quoi nous montrer rentables. » La marque de Digilinx aura notamment profité du nombre restreint de ses participant·es, toujours inférieur aux jauges maximales successives imposées par le gouvernement (5 000, 1 000…), grâce au caractère b to b en one to one de ses événements. Et pour cause, l’offre est recherchée en cette période où les entreprises ne peuvent plus ignorer leurs besoins en transformation numérique et investissent toujours plus en ce sens. Comme Hervé Bloch le dit avec une pointe d’ironie, le secteur de la convention d’affaires sur lequel surfent Les BigBoss est une sorte d’ « anti-salon » dans le contexte d’un secteur aujourd’hui en grande souffrance.

Vimeet, solution de choix
Outre l’intérêt de diversification qu’incarne cette opération pour Digilinx qui prend le contrôle d’une marque spécialiste du secteur de l’industrie, la richesse de l’opération réside dans la solution développée par Proximum. Vimeet est une « plate-forme technologique de numérisation d’événements en face à face pour organiser des événements 100 % digitalisés ou hybrides pour son propre compte ou celui de tiers. » On comprend son intérêt stratégique aujourd’hui. « La solution Vimeet a explosé durant les confinements et ces derniers mois, à l’international également », ajoute Hervé Bloch. Autrement dit, les gains sont multiples, et l’internationalisation visée par Les BigBoss pour la suite de leur développement trouve là un allié de poids. L’événementiel numérique, lui, n’est plus une option parmi d’autres mais un premier choix : « On ne se pose plus de questions, si un événement doit être numérisé, il le sera. Nous nous sommes structurés pour opérer notre métier et organiser nos événements quoi qu’il arrive », se félicite Hervé Bloch. Le groupe nouvellement constitué vise un chiffre d’affaires consolidé de 14 millions d’euros en 2021.

Adam Belghiti Alaoui

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.