Insincérité

Insincérité, démondialisation, brexit, blockchain, Panama papers, privilégier l’usage,remonte à 10 %, fabrique augmentée.

L’économie s’écrit en mots. En mots remarquables.

« Insincérité », adjectif accolé par l’opposition à l’ultime texte budgétaire du quinquennat Hollande adopté le 22 décembre. « Démondialisation » ou comment les accords de libre-échange seraient peu a peu dénoués.

Trump incarnerait le chef de file de cette tendance à rapatrier sur le sol de la mère patrie les activités des entreprises. « Le brexit » aurait, lui, bénéficié du vote des régions de Grande-Bretagne touchées par la désindustrialisation. Mais un éditorial du Monde qualifie de « mensonge » cette « démondialisation ».

« Blockchain » devient la nouvelle obsession numérique de 2016. Pour le magazine The Economist, la « blockchain », « pourrait changer le monde ». Ce qui est révolutionnaire, c’est qu’il s’agit d’une technologie infalsifiable, sécurisée, transparente. Une technologie de partage des informations et des données qui peut aussi bien garantir la traçabilité de la viande de porc vendue en Chine par WalMart que la négociation entre banques, sans passer par un opérateur central.

« Fabrique augmentée » désigne ces lieux où se réalisent les gisements de croissance. Ainsi, à Bordeaux, le studio Asobo est chargé par Microsoft de développer des jeux holographiques pour lunettes à réalité augmentée.

Et qui « remonte à 10 % » ? Le chômage au troisième trimestre 2016. Les jeunes sont les principales victimes de cette hausse. Les « riches », la « dette », les « inégalités », les « pauvres » sont toujours présents. La chaîne M6 lance même une série du réel : « La Rue des allocs », une immersion dans le quotidien de Français qui vivent avec moins de 1 000 euros par mois à Amiens.

Les « Panama papers », eux, nous éclairent sur les comptes offshore illégaux de 140 personnalités et casse la confiance. Paradoxale révélation au moment où l’on milite pour « privilégier l’usage » et en finir avec une économie fondée sur la propriété  ! Sincèrement ?

Jeanne Bordeau Fondatrice de l’Institut de la qualité d’expression
Jeanne Bordeau
Fondatrice de l’Institut de la qualité d’expression

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici