«Embauche-moi» : comment ne pas «liker» l’entreprise quand le chômage est à marée montante ?

Nom du tableau : “Embauche-moi !”, Ressources Humaines, 2014. Jane Bee
Nom du tableau : “Embauche-moi !”, Ressources Humaines, 2014. Jane Bee

«Embauche-moi», un message adressé au DRH

Au «DRH», on demande de conduire une mission parfois «impossible». Cette mission, «réhumaniser l’entreprise».

Comment y parvenir ? Avec plus de «parité salariale» ? Avec une «Egalité, Parité» ! Cette «parité» neutralisera-t-elle des clichés comme, «les femmes plus chères» ?

Le DRH est en première ligne, le salarié aussi. Il est «proactif». Pour réveiller son talent, il peut désormais compter sur son «open manager». Un manager à l’écoute et facilitateur qui révèle même les «talents numériques» des uns et des autres !

Intelligence collective vs réalité

Si «l’intelligence collective» transforme la vie au travail et si «le chasseur de tête» est connecté, cela ne change pas la réalité… «Temps partiel», «pénibilité» sont certains des composants du «malaise social». Un «malaise» qui a des aspects juridiques : les délais de procédures devant les «prud’hommes» font l’objet de débats.

«Malaise» encore et «pression» sur les hommes. Les «tensions» accentuent ce sentiment d’un monde du travail en conflit. On rêve d’une mise à jour du «Code du travail».

Un autre «malaise» se fait jour. Il est politique. «Chômeurs : les contrôles», le tabou est brisé par François Rebsamen, ministre du Travail. Un tabou qui n’en est peut-être plus un puisque «hausse» et «chômage» se tutoient chaque jour.

«Reclassements» vient compléter ce tableau de la précarité. 2014, c’est encore l’année de la «déprime sociale» !

Le modèle social français à bout de souffle ?

Quel est l’avenir du «modèle social français»? Que penser de la politique «d’aides sociales»? Comme dirait Yves Calvi : «C dans l’air» !

La «déprime sociale» guérie par l’enthousiasme et la jeunesse de la «génération participation»? Peut-être. Dans ce tableau sur le travail, les mots lumière seraient «l’école augmentée», les «MOOC», « l’open manager», les «talents numériques» et «l’intelligence collective».

Dans ce brouhaha social, à ceux qui semblent supplier «embauche-moi !», le numérique répond présent, et prépare une révolution du marché du travail.

Jeanne Bordeau

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici