Portrait de Mathieu Nebra, créateur d’OpenClassrooms (ex-site du Zéro) à 13 ans

Mathieu Nebra est du genre rapide. En 1999, à seulement 13 ans, lassé d’aider individuellement ses camarades de collège à créer leur site internet, il crée le Site du Zéro pour dispenser des cours de langage HTML. 15 ans plus tard, le site se nomme Open Classrooms, emploi 35 personnes et réalise 1,5 millions d’euros de chiffre d’affaires dans l’éducation en ligne. Entre les deux, une aventure entrepreneuriale peu commune.

Très vite, une communauté se forme autour du Site du Zéro, où amateurs et passionnés partagent leurs connaissances. La liste des tutoriels s’allonge, en même temps que s’étoffe la communauté. Encore collégien, Pierre Dubuc devient très actif et aide Mathieu Nebra à développer la deuxième version du site. En 2006, à seulement 20 ans, Mathieu publie son premier livre sur le développement web aux Editions Eyrolles, et en 2007 les deux compères fondent la société Simple IT pour pérenniser le projet tout en poursuivant leurs études d’ingénieur. Mathieu Nebra à l’EFREI et Pierre Dubuc à l’INSA Lyon, dont il sortira major. A partir de 2009, le premier se consacre à plein temps au Site du Zéro. En mars 2012, la jeune société lève 1,2 millions d’euros auprès d’Alven Capital, fonds d’investissement spécialisé dans le numérique et en 2013, elle adopte le nom OpenClassrooms, pour « viser un public plus large grâce à un nom international » explique Mathieu Nebra. En janvier dernier, l’entrepreneur de 28 ans lève 1 million d’euros supplémentaires auprès d’Alven Capital. Aujourd’hui, le modèle économique de ce représentant français des Mooc (pour Massive open online courses) repose sur trois piliers : la publicité en ligne, qui soutient un contenu gratuit ; la publication de livres et d’e-books issus des cours ; le premium, qui permet aux abonnés de télécharger les e-books du site et de faire certifier leurs formations. « Nous attirons beaucoup de jeunes diplômés, d’étudiants post-bac, et de plus en plus de personnes en reconversion professionnelle » observe Mathieu Nebra. L’entrepreneur est convaincu des avantages de l’éducation en ligne : « elle supprime les frontières d’un pays ou d’une université. Les cours se font à une échelle plus grande, chacun peut les suivre à son rythme, sans contrainte financière. A terme, le coût de l’éducation va fortement baisser ». OpenClassrooms prépare une centaine de Moocs, en partenariat avec des Universités et Ecoles, dont Science-Po et Centrale Paris.

Aymeric Marolleau

2 Commentaires

  1. C’est grâce à eux, et plus particulièrement grâce à lui que j’ai réussi à m’intéressé à l’informatique, aujourd’hui en 3ème année de licence professionnelle j’ai beaucoup appris durant l’été avec ces super moocs !

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici