L’École polytechnique met en orbite le premier satellite étudiant opérationnel français

X-CubeSat, le nano-satellite du centre spatial étudiant de l’École polytechnique (AstronautiX), vient d’être mis en orbite le 17 mai 2017 depuis l’ISS. Il avait rejoint la station spatiale internationale (ISS) le 22 avril dernier, à bord du vaisseau de ravitaillement Cygnus lancé par une fusée Atlas V, après six ans de développement. Entre les promotions X2010 et X2015, ce ne sont pas moins de cinquante-sept polytechniciens, huit ingénieurs, chercheurs et deux stagiaires qui se sont succédé pour concrétiser ce formidable projet. Former les étudiants à l’ingénierie spatiale, de la conception à la mise en orbite, telle est l’ambition d’AstronautiX, le centre spatial étudiant de l’École polytechnique. Sous sa tutelle, en 2011, une équipe d’élèves polytechniciens répond à l’appel du Von Karman Institute for Fluid Dynamics (VKI) à Bruxelles afin de réaliser un double CubeSat nano-satellite. Au sein d’une constellation de 36 nano-satellites construits par des universités dans 23 pays, X-CubeSat analyse le taux d’oxygène atomique de la thermosphère, une des couches atmosphériques les moins étudiées. Il est placé sur la même orbite que la station spatiale internationale, à 415 km d’altitude. Les données recueillies permettront d’améliorer les modèles de l’atmosphère terrestre ainsi que les prédictions de rentrées atmosphériques des satellites. Plus précisément, il fait partie du projet QB 501 piloté par le VKI et financé par l’Union européenne.

Au niveau national, il s’inscrit dans le cadre du programme de financement JANUS du CNES. Son objectif est de promouvoir le spatial auprès des étudiants en leur permettant de développer et d’envoyer dans l’espace leur propre satellite équipé d’instruments scientifiques. JANUS assure aussi la promotion d’enseignements scientifiques avec une dimension expérimentale forte dans les différents domaines du spatial.

Source : Ecole polytechnique

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici