Un robot commandé par la pensée

Des roboticiens américains ont réussi cet exploit sur un humanoïde nommé Baxter, développé par Rethink Robotics. Une personne portant un casque comportant 48 électrodes a influencé le rangement d’objets par Baxter dans deux caisses. Il dégageait en fait des ondes cérébrales spécifiques lorsque le robot se trompait. Les milieux industriels ou hospitaliers sont intéressés.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici