Amplitude, croissance laser

Spécialisé dans les lasers ultrabrefs, Amplitude Laser Group (ALG), basé à Pessac, vient d’intégrer le classement Tech Tour 2017 des 50 start-up européennes susceptibles de devenir des licornes, où seulement sept pépites hexagonales figurent. ALG, qui devrait recruter une quinzaine de personnes cette année, a été sélectionné par un jury d’experts en fonction de sa croissance (à deux chiffres depuis quelques années), de son potentiel et des fonds levés sur les trois ans passés. La « vieille » start-up, créée en 2001, pourrait bien rejoindre le club fermé du spécialiste du cloud OVH ou du géant du covoiturage Blablacar, à condition de ne pas succomber aux sirènes du rachat par un grand groupe. Ce n’est pas l’intention de son président Eric Mottay, devenu leader mondial dans la conception et la fabrication de lasers ultrabrefs, qui produisent des impulsions extrêmement courtes (1 femtoseconde = un millionième de milliardième de seconde) garantissant une très haute précision, de l’ordre du micron, à destination de l’industrie. L’ensemble se divise en deux sociétés sœurs : en plus d’Amplitude Systèmes, il dirige aussi Amplitude Technologies, à Evry en région parisienne, qui produit des lasers pour le monde de la science. Le groupe a également racheté en 2014 une société américaine, Continuum, à San José en Californie, qui fabrique des lasers destinés aux applications scientifiques et industrielles. Cette opération de croissance externe faisait suite, deux ans plus tôt, à une levée de fonds de 30 M€. De quoi garantir une aura et surtout une ouverture mondiale : 95% du CA (66 millions d’euros) d’ALG sont réalisés à l’international ! Employant 300 personnes et disposant également d’implantations au Japon, en Corée et bientôt davantage en Chine où la présence est renforcée, ALG dispose de trois sites industriels… et compte bien faire comme ses deux concurrents du laser –  Coherent et IPG – qui réalisent plus d’un milliard d’euros de CA. Même si elle est jeune, la technologie laser pénètre tous les marchés de l’industrie, de la santé, des sciences… Le défi à relever est tout sauf impossible…

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici