Bientôt un disque dur de la taille… d’un atome !

Des chercheurs de l’EPFL à Lausanne et d’IBM sont parvenus à exploiter les propriétés magnétiques d’un atome d’holmium, un métal rare, pour le transformer en bit d’information. De quoi envisager une miniaturisation extrême dans le futur. En utilisant une impulsion électrique et un microscope à effet tunnel pour orienter et observer le champ magnétique de l’atome, ils ont pu lire et écrire de l’information en manipulant un système stable de deux atomes d’holmium, soit le plus petit disque dur du monde, d’une capacité de deux bits. Développé à plus grande échelle, les chercheurs assurent que leur système pourrait augmenter d’un facteur 1000 la densité des disques durs. L’approche magnétique est inédite. En plus de miniaturiser le stockage de données, elle pourrait être utilisée à la place du courant électrique pour déplacer de l’information, ce qui serait beaucoup plus économe en énergie.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici